Skip to content

Le Premier Ministre Anglais Dissertation Abstract

Bots Beware

Google reCAPTCHA is the most widely used CAPTCHA provider in the world. Our broad installed publisher base provides an unparalleled view into abusive activity on the internet, so the bad guys cannot hide. reCAPTCHA knows when to be tough to keep the bots at bay from a website.

Protects and Defends

reCAPTCHA is built for security. Armed with state of the art technology, it always stays at the forefront of spam and abuse fighting trends. reCAPTCHA is on guard for you, so you can rest easy.

Hard for Bots

Making the Internet safer and faster. Our system runs risk analysis behind the scene and enables 99% of human users to pass through with zero click everyday. Now even mobile users can enjoy their apps without being interrupted, while still staying away from spam and abuse.

Easy for People

Purposefully designed. And actively aware. Our security check knows when to be easy on people and hard on bots. Google's easy CAPTCHAs are a breeze for legitimate users.

Résumé du document

Par la synecdoque « anglais » nous entendons parler en fait du premier ministre du Royaume- Unis, donc de l'Angleterre, du pays de Galles, de l'Irlande du Nord et de l'Ecosse.

Malgré le refus du Royaume Unis d'adopter une constitution écrite, on dit souvent qu'il s'agit de la première démocratie constitutionnelle, du fait de l'antériorité de la démocratie parlementaire.

La fonction de Premier ministre de Sa majesté britannique s'est fondée progressivement. Son autorité s'est affirmée dès le XVIIIe siècle et au début du XIXe : Walpole a provoqué un glissement du pouvoir de la Chambre haute à la Chambre basse, démocratiquement élue. Pitt a obligé le roi à choisir le premier de ses ministres dans la majorité au sein des Communes et Peel a fait de ce chef de la majorité un chef de parti.

Le premier ministre a longtemps eu un caractère officieux, jusqu'à ce qu'un rang officiel lui soit accordé en 1905 et que sa fonction légale soit reconnue à partir de 1917 (« Chequers Estate Act »). Depuis 1937, le premier ministre reçoit un salaire et une retraite financés par les fonds publics : il est donc devenu un fonctionnaire officiel. Le rôle précis du Premier ministre n'est cependant régi par aucun texte.

Les fonctions du premier ministre anglais sont, comme nous allons le voir, nombreuses : il est donc le Premier ministre, le Premier Lord du Trésor, le ministre du service public, le chef du parti majoritaire à la Chambre des communes, le chef du Cabinet et du Gouvernement, le chef des forces armées, le chef de la diplomatie et de la fonction publique. Il peut également nommer à de nombreux emplois, fonctions et honneurs.

Le système du scrutin majoritaire à un tour en Grande Bretagne crée un système partisan qui engendre une unité majoritaire du pouvoir, dirigée par le Premier ministre. On va donc voir que le mode de désignation particulier du premier ministre lui donne une légitimité forte, qui lui confère un rôle central.

Cependant, il ne faut pas penser que seul le Premier ministre dirige tout. Des moyens de contrôle du pouvoir de celui-ci sont en place.

Le premier ministre est l'objet de débats fréquents et récurrents sur son rôle, son pouvoir et ses limitations éventuelles.

Le premier ministre n'est-il que le premier des ministres ou peut-on aller jusqu'à parler de « présidence britannique » (Michael Foley) ?

Extraits

[...] Etant donné que ce sont les citoyens anglais qui votent et qu'ils savent qu'en votant pour un parti ils votent pour le leader de celui-ci et donc le futur Premier ministre, on peut dire qu'il s'agit d'une quasi investiture populaire du Premier ministre. On parle même de personnalisation du pouvoir, du parti en la personne du Premier ministre. L'élection a lieu à un seul tour. Pendant celle-ci, en plus d'élire leurs députés aux Communes, les Britanniques élisent leur gouvernement et leur Premier ministre. O. Duhamel : La majorité électorale coïncide avec la majorité parlementaire, laquelle coïncide avec la majorité gouvernementale En cas de démission du Premier ministre, la dissolution du gouvernement est généralement décidée, permettant au peuple de s'exprimer à nouveau. [...]


[...] Le Cabinet détient l'effectivité du pouvoir : c'est lui qui exerce tous les pouvoirs de la Couronne ; il détient le leadership de la majorité et tire sa légitimité politique de l'élection démocratique (O. Duhamel). Il comprend les principaux ministres, les plus proches du Premier ministre. Il n'a pas d'existence constitutionnelle alors qu'il est au cœur du gouvernement C'est également le Premier ministre qui maîtrise l'agenda du Cabinet en le convoquant et en fixant son ordre du jour. Ce Cabinet se réunit chaque jeudi pour quelques heures (mais peut être convoqué à tout moment si la situation l'exige). Le Premier ministre peut décider de traiter un sujet ou non. [...]


[...] Le Premier ministre anglais dirige donc également largement le processus législatif. Il maîtrise plus de 1/3 de la Chambre grâce aux parliamentary under secretaries et aux parliamentary private secretaries junior ministers Les conséquences de ce fort pouvoir du Premier ministre anglais 2 Un pouvoir qui nécessite d'être contrôlé Par le parti : Comme souligné précédemment, le parti peut à tout moment choisir de démettre le leader du parti. On constate d'ailleurs que les partis se séparent vite de leurs chefs quand ceux-ci échouent. [...]


[...] Le parti joue un rôle majeur dans la désignation du premier ministre. En Novembre 1990, puisqu'elle n'a pas été réélue leader de son parti, Mrs Thatcher démissionne de ses fonctions de Premier ministre. Son successeur, John Major, démissionnera en 1995. Il se représentera et, confirmé en tant que leader de son parti, demeurera Premier ministre. Le Premier ministre a donc avant tout une fonction partisane : il est d'abord le leader d'un parti avant d'être Premier ministre. C'est pour cela qu'on parle souvent de la démocratie britannique comme d'un régime de parti Le leader du parti a une responsabilité très forte : s'il gagne il va acquérir une grande autorité. [...]


[...] Le parti est donc un intermédiaire. C'est également le parti qui peut décider de démettre le leader (Thatcher en 1990). On peut observer dans les deux partis principaux en Grande Bretagne, les Tories et le Labour, comment la façon d'élire un leader a évolué : TORRIES : 1965 : Mise en place de l'élection par les parlementaires à la démission de Douglas Home. Le leader est élu par le groupe parlementaire, au premier tour s'il obtient la majorité et un écart de 15% par rapport à son rival le mieux placé, au deuxième tour à la majorité du groupe parlementaire, au troisième tour seuls restent en lice les deux candidats les mieux placés : Election annuelle (Heath). [...]